Les sites suivants, développés pour diverses raisons, offrent tous un habitat de valeur pour les pollinisateurs sauvages. Allez leur rendre visite afin de voir ce qui est fait pour promouvoir les pollinisateurs des régions de l’Outaouais et de l’Est ontarien.

.

Alimentation juste

2391 cour Pépin, Ottawa K1B 4Z3, dans le Greenbelt près de Blackburn Hamlet Afficher sur la carte

« Créée en 2012, Alimentation juste est l’endroit où les gens et les projets se rassemblent pour modeler et inspirer des entreprises et des initiatives agricoles viables et à petite échelle dans la région d’Ottawa ». Les champs et les rebords des routes avec de grandes herbes fournissent un habitat aux pollinisateurs indigènes et la ferme a créé un hôtel pour pollinisateurs lors d’un atelier récent.

Site web

Amis de fleurs sauvages de l’Ile Petrie

Chantier Tortue, Ile Petrie Afficher sur la carte

Au fil des saisons, la flore en fleurs (plantes et arbustes) est marquée à l’aide d’une « signalisation informative » fournissant des détails sur l’espèce et ses propriétés écologiques, médicinales et comestibles. En mai 2018, l’ile Petrie est devenue une sorte de petite gare pour les Monarques enregistrée.

Site web

 

Amis de fleurs sauvages sur les routes du Comté de Lanark

Route 12 du compté (rue du coin Macdonald) entre Lanark et Elphin Afficher sur la carte

Les amis du comté de Lanark ont recours au programme « Adoptez une route » de la province pour empêcher l’épandage d’herbicides en bordure de route pour lutter contre le panais sauvage. Préoccupé par la santé des insectes indigènes et soucieux de préserver les fleurs sauvages le long des routes locales, ce groupe « principalement composé d’aînés » retire manuellement les panais sauvages et plante des espèces indigènes achetées et données.

Ils sont très perturbés par l’augmentation du nombre de pulvérisations sur les routes afin de lutter contre les espèces envahissantes et souhaitent sensibiliser les autres à une approche plus prudente et raisonnée.

Pour plus d’informations, veuillez visiter :

Beaux Arbres Plantes Indigènes

29, chemin Ragged Chute, Bristol (Québec) (4.5 km au nord de la route 148) Afficher sur la carte

Les jardins de démonstration de plantes indigènes à Beaux Arbres sont vivants et ont une grande variété de fleurs et de pollinisateurs tout au long de la saison. Venez voir plus de dix types de plantations différentes dans divers sites, dont un jardin boisé, jardin de rocaille, bosquet de saule, jardin de teinture, prairie, et plus encore.

Site web

Fédération canadienne de la faune

350, promenade Michael Cowpland, Kanata Afficher sur la carte

La FCF offre une plate-bande destinée aux pollinisateurs parmi ses jardins de démonstration. Sur leur site web, une carte interactive de la plate-bande permet d’obtenir le nom, des photos, et des informations complémentaires au sujet de chaque plante présente.

Site web

Blog post: The trials, tribulations, and joys in running a demonstration garden

Fédération canadienne de la faune – Projet de rétablissement du monarque 1

Route Christie Lake, Comté de Lanark Afficher sur la carte

La Fédération Canadienne de la faune, en partenariat avec la Comission Capitale nationale, Hydro One et le comté de Lanark sont en mesure de faire des essaies pour voir si la création de prés indigènes le long des rues et des « droits de passage » peuvent contrôler avec succès les panais sauvages, tout en restaurant l’habitat du papillon monarque et en réduisant les coûts de gestion.

Les droits de passages qui sont restaurés pour les papillons monarques seront utilisés comme pépinière pour les chenilles, comme carburant pour le long voyage des adultes et comme des endroits de repos le long du chemin. Ce seront également de beaux sites à voir pour les amoureux du Monarque de la province.

Communiqué (en anglais)

Fédération canadienne de la faune – Projet de rétablissement du monarque 2

Rue Fallbrook, Comté de Lanark Afficher sur la carte

Deuxième lieu d’essai de CFC

Fédération canadienne de la faune – Projet de rétablissement du monarque 3

Riverside Drive Afficher sur la carte

Troisième lieu d’essai de CFC

Fédération canadienne de la faune – Projet de rétablissement du monarque 4

Greens Creek Afficher sur la carte

Quatrième lieu d’essai de CFC

Ferme Moore

Boulevard Alexandre Taché Afficher sur la carte

Un jardin écologique de la biodiversité

Il y a dans ce jardin des plantes qui attirent les abeilles, les papillons et les colibris. Ce sont d’ailleurs des plantes idéales pour le compost et pour la filtration de contaminants.

Site web

Jardin d’école de Lisgar

L’institut collégial Lisgar, Rue Lisgar, Ottawa Afficher sur la carte

Ce jardin comprend des lits de légumes et pour pollinisateurs, avec une variété d’espèces indigènes de l’Ontario et favorable aux pollinisateurs. Il est entretenu par les étudiants et le personnel bénévole. Initialement prévus pour produire des aliments biologiques locaux pour le programme culinaire de l’école, les élèves ont vite compris qu’ils devaient augmenter l’aire de l’habitat des pollinisateurs.

L’éducation est une composante majeure de ce projet. Les participants apprennent à mesure qu’il évolue et rejoignent aux programmes d’arts, de photographie, de biologie et de santé. La force d’action environnementale de Lisgar (FAEL) s’efforce de faire de Lisgar une « école d’abeilles ».

Jardin de faune Trinity Youth

Rue Richardson Side, Carp, Ontario Afficher sur la carte

Fondé en 2015, le jardin de pollinisateurs presbytériens Trinity à Kanata abrite des plantes indigènes qui fournissent du nectar et du pollen aux insectes et aux oiseaux utiles. Le groupe de jeunes de l’église a été inspiré par la création du jardin et a dirigé la conception et la mise en œuvre avec le soutien de la congrégation. Le groupe de jeunes et la congrégation entretiennent ce jardin de pollinisateurs.

En lire plus à propos de ce projet (en anglais)

 

Jardin de l’école Glebe

Institut collégial de Glebe, Avenue Glebe, Ottawa Afficher sur la carte

Ce jardin a été créé grâce à un partenariat entre le comité des parcs de l’Association de la communauté Glebe, le Club environnemental du collège Glebe et « l’Ontario Nature Youth Council ». Il contient une variété de plantes vivaces indigènes et un bain d’abeilles.

Communiqué (en anglais): Glebe’s abuzz (Glebe Report, August 16, 2018)

Jardin de la bibliothèque

Bibliothèque publique d’Ottawa, branche Sunnyside, 1049 rue Bank Afficher sur la carte

Commencé il y a de nombreuses années par le gardien de la bibliothèque, ce jardin est entretenu par « Green Dreamers », qui s’occupe également de plusieurs lits de rue sur la rue Bank, dans le quartier sud du Vieux-Ottawa.

En 2018, les Dreamers ont planté un certain nombre de fleurs sauvages indigènes, dont des Immortelles d’argent (avant de la photo), « New England Asters », « Joe-Pye Weed », bergamote et autre, dans le grand lit de jardin situé entre le trottoir et le terrain de stationnement, à côté de la branche de Sunnyside de la bibliothèque publique d’Ottawa.

Contacte : adoptgarden@oldottawasouth.ca

Jardin écologique Fletcher

Promenade Prince of Wales au sud de l’Arboretum du Dominion Afficher sur la carte

Le Jardin écologique Fletcher possède de nombreux milieux qui attirent particulièrement les pollinisateurs.

  • Jardin pour pollinisateurs dans une boîte (au coin nord-est du Champ en friche)
  • Pré aux papillons
  • Jardin de cours arrière (photo ci-dessous)

Site Web


Jardin Maplelawn

529, chemin Richmond, Ottawa Afficher sur la carte

Le jardin clos de Maplelawn, construit en 1831, est un lieu historique national. Ses étalages colorés de plantes vivaces comprennent de nombreux favoris pollinisateurs.

Site web

Jardin pollinisateur au coin

Fraser à Sherbourne Afficher sur la carte

Au printemps dernier, Berit Erickson a transformé une cour située sur un coin urbain occupé en un jardin de pollinisateur. En raison des nombreuses personnes qui s’arrêtent pour lui regarder pendant qu’elle travaille dans le jardin, elle a créé une brochure remplie de bons conseils et d’information au sujet de son travail. Berit a aimablement partagé une copie avec nous.

Create your own pollinator garden

Jardins Abbotsford

Derrière le Club d’âge d’or Abbotsford, 950 rue Bank Afficher sur la carte

La bénévole Carol Macleod s’occupe des lits de pollinisateurs sauvages sur le côté de ce centre sur la rue Monk situé au Glebe.

Jardins des paysages du Canada

À l'ouest du Musée canadien de la nature Afficher sur la carte

Cette aire d’exposition en plein air dans la cour du Musée présente une soixantaine d’espèces d’arbres et de plantes indigènes (notamment des graminées, des carex et des mousses). Observez des pollinisateurs parmi les espèces en fleurs, caractéristiques des écosystèmes canadiens tels que les prairies.

Site web

Marais Macoun

Situé dans la section sud-est du cimetière Beechwood, près du blvd St Laurent Afficher sur la carte

Localisé à l’angle du cimetière Beechwood, cet espace naturel est entretenu par des bénévoles, dont les élèves sous la direction de l’enseignant de sciences Michael Léveillé. De nombreuses espèces de pollinisateurs sauvages y sont observées.

Site web | Groupe Facebook | Les espèces (iNaturalist)

Morgan’s Grant

Corridor d’Hydro sur les deux côtés de l’Avenue Brady Afficher sur la carte

Initialement mis en place par le Ottawa Stewardship Council, les associations communautaires Briarbrook et Morgan’s Grant, Hydro One, et la ville d’Ottawa par l’intermédiaire de l’ex-conseillère Marianne Wilkinson travaillent pour faire de cette partie d’un corridor hydroélectrique un refuge pour les pollinisateurs. Selon un représentant de la CVMO, il s’agit d’une situation gagnante-gagnante :

  • La communauté bénéficie d’un bel espace vert qui constitue un atout pour le quartier, invite les gens à marcher sur ses sentiers et fournit une occasion d’apprendre à connaître l’environnement et à se connecter à la nature.
  • Hydro One dispose d’un couloir qui ne nécessite aucune maintenance coûteuse pour que le terrain soit dégagé sous les lignes électriques.
  • À la place d’un couloir rempli d’espèces envahissantes, nature, dispose d’un pré de plantes indigènes pour les pollinisateurs qui soutient les abeilles, les papillons, d’autres insectes, les oiseaux et les humains.

Un excellent modèle pour d’autres communautés!

Pour plus d’informations sur ce projet, voir Projets de la CVMO, et faire une promenade jusqu’à Morgan’s Grant (en anglais)

Voir aussi: Liste des centrales admissibles de Hydro One dans les emprises (en anglais)

Parc Lansdowne

À l'est de l'édifice de l'horticulture, Parc Lansdowne Afficher sur la carte

Les pollinisateurs sont attirés par les expositions de plantes florales locales dans les jardins municipaux derrière l’édifice de l’horticulture.

Pièce pollinisatrice Flutter et Buzz

Parc Stonecrest, Barrhaven Afficher sur la carte

Flutter and Buzz Pollinator Patch is in a city park next to a playground and Adrienne Clarkson Elementary School.

Ce jardin de pollinisateurs a été mis en place et est entretenu par les habitants du quartier. Il sert comme un site d’apprentissage pour l’école adjacente afin de promouvoir la compréhension, la conservation et l’appréciation de la nature.

Contact : Clare


Projet entre les ponts

À l’est de l'avenue Bronson, entre le canal et la rivière Rideau Afficher sur la carte

Les résidents du quartier Old Ottawa South transforment une bande d’herbe tondue en prairie et forêt urbaine remplie d’arbres, d’arbustes, d’herbes et de fleurs.

Université d’Ottawa

Campus principal entre Waller, Laurier, King Edward et Marie-Curie Afficher sur la carte

Les jardins communautaires de l’université comprennent des endroits ayant divers pollinisateurs :

  • Jardin d’apprentissage (sites UCU, Leblanc)
  • Jardin communautaire (site King Edward)

Site web