par Josée Dupras

Je m’appelle Josée Dupras et j’étudie en études environnementales à l’Université d’Ottawa. Dans le cadre d’un de mes cours je devais effectué un placement auprès des Partenaires des Pollinisateurs sauvages (PPS) afin d’aider à améliorer leur capacité bilingue. En tant que tâche, j’avais à effectué une petite entrevue avec Edgar Rene Hernandez, un ancien étudiant de l’université d’Ottawa qui a collaborer avec les PPS afin d’obtenir une meilleure idée sur la conception du nouveau logo pour le réseau. Cet jeune artiste, très engagé dans sa communauté, démontre un grand niveau d’intérêt et de respect envers la nature.

Une brève introduction de vous-même, s’il vous plait, Edgar

Edgar René Hernandez, au travail sur une vidéo qui sera projetée à la Galerie d’art d’Ottawa

Je m’appelle Edgar René Hernandez, j’ai obtenu mon diplôme et obtenu mon Baccalauréat en Beaux-Arts avec une mineure en Espagnol de l’Université d’Ottawa.

Dès mon jeune âge, je développe un intérêt pour le dessin. Depuis, cela fait toujours partie de mes tâches quotidiennes. Je dessine la plupart des idées qui me viennent à l’esprit sur papier. J’apprécie le processus de dessin qui éveille ma créativité, tout comme quelqu’un qui aimerait jouer d’un instrument ou un chanteur qui chante avec le cœur.

J’ai toujours été curieux de la nature, en 2012, j’ai participé à l’exposition Photothèque Herbarium, une collection permanente de la Faculté des sciences sociales (FSS) de l’Université. Deux ans plus tard, je participais à la communauté  Le jardin d’Aprentissage. Depuis lors, après avoir rencontré Renate Sander-Regier, elle m’a présenté le monde merveilleux des pollinisateurs sauvages sur le campus.

Quel était l’initiative dernière le logo mis à jour?

Lors d’une enquête auprès des pollinisateurs effectuée à l’été 2018, Renate et moi avions évoqué l’importance du réseau Partenaires des pollinisateurs sauvages (PPS). Les étudiants devraient être impliqués dans un tel projet. Cependant, une image d’identité faisait défaut pour promouvoir le PPS sur le campus.

Environ une semaine plus tard, j’ai reçu un courriel de Renate me demandant de participer à la conception d’un logo. Après notre première rencontre avec Sandy Garland à l’incroyable Fletcher Wildlife Garden, nous avons discuté du nouveau concept de logo. Nous avons décidé d’utiliser des éléments simples tels que les feuilles, les ailes, les plantes et les mains. Le choix de la couleur est venu plus tard dans le processus. Nous avons décidé de nous concentrer sur la création d’une version noir et blanc du logo et d’ajouter de la couleur pendant la phase II. La couleur ocre jaune a une touche terrestre et nous rappelle la forte relation des pollinisateurs sauvages sur le chemin de la nature.

Est-ce qu’il y a une signification particulière derrière le papillon et la main?

Un logo doit communiquer avant d’être compris. Les gens peuvent voir un papillon dans le nouveau logo WWP-PPS et l’idée était d’utiliser l’élément des ailes. Cet élément représente les ailes de différents pollinisateurs tels que les abeilles, les papillons, les guêpes, les bourdons et plus encore. Ces insectes sont essentiels au bon fonctionnement de l’écosystème. Les pollinisateurs sauvages jouent un rôle fondamental non seulement dans la conservation de la nature, mais également dans le maintien de notre système alimentaire.

Un autre élément clé est la main des gens – chercheurs, activistes communautaires, enseignants, résidents et artistes intéressés à aider les pollinisateurs sauvages. Une telle main stylisée rassemble des personnes qui s’occupent et soutiennent les pollinisateurs.

Comment le logo a-t-il été créé ou dessiné?

La phase I était le développement du concept de logo, qui comprenait des esquisses et des révisions de quelques concepts. Au cours de ce processus, les croquis ont principalement été dessinés sur du papier blanc et du papier sulfurisé. Il était libre en utilisant des matériaux traditionnels tels que le crayon graphite; marqueur noir et encre de Chine super noire avec un pinceau.

Ensuite, le concept sélectionné a été numérisé en haute résolution sur l’ordinateur et importé dans Adobe Illustrator. Les dessins vectoriels ont ensuite été fusionnés avec une typo sans empattement et une couleur ocre jaune.

La phase II était le développement du concept de couleur, qui comprenait la proposition de couleur et les révisions du dessin sélectionné. La couleur sélectionnée a été réalisée avec le nuancier de nuancier PMS (Pantone Matching System) à 4 couleurs. La phase III consistait en la présentation du nouveau logo sous différents formats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *